Les Six se méfient de l'autorité, s’identifient avec les faibles, et sont loyaux à la cause et aux personnes qu’ils ont choisies. Ils se posent énormément de questions, remettent les choses en question, se font l'avocat du diable. Ils ont tendance à toujours envisager le pire scénario possible, afin d’anticiper pour mieux se protéger. Axe de développement : du doute à la confiance en soi.

 

PASSION :
La peur

VERTU :
Le courage

Le type en vidéo

J'aime

  • Les situations claires
  • La cohérence
  • La sensation de sécurité
  • La loyauté
  • Avoir le temps de me préparer, d’anticiper
  • Me faire « l’avocat du diable »

Je n'aime pas

  • La trahison
  • Le mensonge
  • L’autorité floue ou imprévisible
  • Les situations ambiguës
  • Les imprévus
  • Les beau-parleurs, les arguments superficiels
  • Commencer quelque chose avant de savoir où l’on va

Vous avez perdu la confiance en vous-même, en les autres et en la Vie.

Vous croyez que le monde est dangereux et imprévisible. On ne peut pas faire confiance aux autres. Vous devez rechercher la sécurité ou la défier, fuir ou faire face au danger.

Votre stratégie d’adaptation: Être vigilant, remettre les choses en question, émettre des doutes.  Scruter l’environnement pour évaluer ce qui pourrait ne pas marcher. Clarifier la situation en défiant la sécurité et en affrontant le danger (style contre phobique) ou en recherchant la sécurité et en évitant le danger (style phobique).

Piège : Rechercher une certitude pour laquelle il n’y aura jamais assez de preuves.

Energie directrice : Le doute et la peur vous servent de moteur pour mieux évaluer les risques et anticiper les écueils.

Vous évitez : d’accepter l’incertitude, avec une tendance soit à vous soumettre à l’autorité (style phobique), ou à la défier (style contre phobique)

Points forts : Anticiper, évaluer les risques, discerner le non-dit, loyal.

Paradoxe : Rechercher trop de certitude dans un monde d’incertitudes génère encore plus d’incertitude et d’anxiété.

Chemins de développement :

  • Acceptez l’insécurité comme faisant partie de la vie
  • Développez la confiance en vous, en les autres et en le monde
  • Equilibrez votre tendance à d’abord voir la version négative d’une situation
  • Reconnaissez que la fuite et le combat sont deux réactions à la peur
  • Observez votre peur et apprenez à l’apaiser
  • Allez de l’avant en dépit de la peur

Tâche ultime : Retrouvez la confiance en vous-même, en les autres et en le monde ; apprenez à vivre sereinement dans l’incertitude.

La proposition de base

Vous avez perdu de vue le principe fondamental que nous commençons tous avec la confiance en nous-mêmes, en les autres et dans l’univers. A l’inverse, vous avez considéré que le monde était dangereux, imprédictibe et indigne de confiance. Dès lors, vous essayez de contrôler la vie et de gagner en certitude en recherchant (ou défiant) la sécurité, et en évitant (ou en affrontant) de potentiels dangers par la vigilance, la remise en question et  en multipliant (ou fuyant) les risques. En même temps, vous développez  la peur et le doute, ou n’arrêtez pas de vous poser des questions sur d’éventuelles menaces mettant en danger la sécurité. Votre attention va naturellement vers les dangers et les scénarios catastrophe, et comment les gérer.

Le thème central de transformation

Le travail pour les Six est plus clair que pour les autres types. L’enfant qui a perçu le monde comme dangereux, imprévisible et menaçant, et qui est naturellement tombé dans la peur et le doute, a besoin de retrouver la confiance en lui, en les autres et dans le monde extérieur. La confiance est un grand  défi pour les Six puisqu’elle vient avant la preuve.

Cela veut dire rester dans des situations effrayantes et s’exercer à aller dans la peur et la traverser. Remarquer et résister à l’impulsion de fuir la peur (mode phobique), ou à la défier (mode contrephobique). Dans l’un et l’autre cas, votre chemin de développement consiste à traverser la peur et le doute. Faire confiance au fait qu’une partie de vous sait déjà comment gérer cette situation et que vous n’avez rien à prouver.

The enneagram Corner